UKRAINE : LA TROUPE NATIONALE VIRSKY, GAIETÉ ET ÉNERGIE

LA TROUPE NATIONALE VIRSKY,

LA GAIETÉ ET L’ÉNERGIE DES DANSES TRADITIONNELLES D’UKRAINE

L’Ensemble National d’Ukraine Virsky, du nom de son fondateur Pavlo Virsky (1905-1975), était de passage à Paris cette première semaine de décembre 2018, au Palais des Congrès, dans le cadre d’une tournée mondiale. Nous ne connaissions rien des danses d’Ukraine, et… nous avons été conquise !

Aragon disait que la littérature est le visage d’un pays, et nous pensons que ses musiques et ses danses sont également une excellente porte d’entrée pour saisir la culture d’un pays ou d’un peuple. Nous n’avons jamais mis les pieds en Ukraine ni même dans cette région du monde, et nous avons été conquise, en quelque deux heures de spectacle, par la gaieté, l’énergie, et le caractère véritablement sportif, des danses traditionnelles ukrainiennes – revues et chorégraphiées ici pour des scènes internationales.

Car si nous sommes admirative des danses traditionnelles africaines et de l’énergie qui s’y déploie, nous ignorions que l’Europe abrite également des danses tout aussi énergiques – dans un tout autre style. Bref, ce spectacle nous a donné l’envie immédiate de prendre un billet pour l’Ukraine, à la rencontre de ce peuple qui aime les couleurs vives, les broderies de fleurs sur les vêtements, et les danses collectives, tous trois symboles mêmes pour nous de la joie de vivre, et de vivre cette joie ensemble !

Imaginez une centaine de danseurs, hommes et femmes, vous présentant une vingtaine de danses différentes, chacune avec ses costumes chatoyants spécifiques, évoluant tantôt en couples, tantôt en rondes, là une danse exclusivement masculine, ici seulement féminine, danses dont le point commun serait le goût de de la légèreté, du tourbillon, et de la rapidité.

Légèreté car le saut est l’une des caractéristiques de ces danses traditionnelles : des petits pas sautillés en couple aux sauts acrobatiques des hommes très haut au-dessus du sol. Tourbillon car la pirouette – le tour sur soi-même, qui peut être multiplié par 2, 3, 4, ou 10 tours – est l’autre élément central de ces danses, tant pour les figures de couple que pour les danses collectives. Rapidité enfin car ces danses s’effectuent le plus souvent sur ces musiques d’inspiration slave ou tsigane qui vont en s’accélérant… et finissent sur des rythmes endiablés !

La richesse culturelle de l’Ukraine se lit également à travers la multiplicité des influences, pour les musiques, les danses et les costumes. Les cosaques sont là, avec leurs pantalons bouffants et leurs sabres ; les tsiganes, très présents dans toute l’Europe de l’Est, avec leurs violons vifs et les jupes à volants des femmes ; les Turcs aussi ont laissé leur empreinte, car l’Empire Ottoman était juste à la porte, pendant plusieurs siècles ; et les champs de blé, qui ont fait la richesse de ce pays par le passé, sont là à travers les costumes de villageois en chapeaux de paille et de villageoises en tabliers…

Le public parisien, en ces jours de décembre où il fait gris et sombre à Paris, était enthousiaste, claquant le rythme de ses mains, prolongeant les applaudissements pendant de longues minutes. Un spectacle qui émerveille, et qu’il faut aller voir s’il passe dans votre ville : de la gaieté et de la bonne humeur engrangée pour longtemps !

Le site de la Troupe Virsky :

http://virsky.valprod.fr/compagnie/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s