FRANCE-MONDE : LO’JO, Fonetic Flowers

LO’JO, Fonetic Flowers, PIAS/World Village

Nous sommes fan depuis longtemps de Lo’Jo, ce groupe-voyageur mené depuis quelques décennies par le troubadour-poète Denis Péan, accompagné aux voix par les soeurs Nid El Mourid qui ont des ancêtres berbères algériens. Groupe basé à Angers mais passant leur temps sur les routes, et s’imprégnant musicalement de toutes les atmosphères traversées de la même façon qu’au retour d’un voyage, on rapporte des photos, des images et des textes, dont on fera un carnet de voyage/collage, personnel et ne ressemblant à nul autre.

Le groupe revient ici du Mali, qu’ils aiment beaucoup (on leur doit notamment la création du Festival du Désert), de Bénin, de Géorgie, de Corée, et du Texas, et c’est dans ces pays, et aussi à Paris, que Lo’Jo a enregistré les titres de ce disque.  « Fonetic Flowers », qui ouvre l’album, nous livre d’emblée la poésie de Denis Péan, que nous comptons parmi les plus grands poètes-chanteurs français d’aujourd’hui, dans une tradition enracinée vieille de plusieurs siècles en France, et qui se perd quelque peu aujourd’hui…

Les autres titres portent la trace des cultures et pays traversés : ainsi « Noisy Flower » emprunte aux rythmes béninois et à ses choeurs féminins, tout autant qu’à la soul music américaine, le tout accompagné par un texte scandé par un rappeur suisse… Car Lo’Jo n’aime rien tant que les mélanges, exactement comme l’on compose un bouquet de fleurs, « fonetic » ou pas…

Le titre « J’allais » démarre ainsi par un ‘oud tout oriental pour emprunter ensuite aux rythmes cubains, le tout toujours sur la poésie – éminemment française ! – de Denis Péan. Et la chanson « La libertad » nous offre des choeurs féminins dans une langue qui nous est inconnue – peut-être du géorgien, ou bien une langue imaginaire…

La chanson française recèle toujours de petits trésors, si on les cherche bien, pas toujours connus du grand public à travers les médias dominants, mais appréciés dans des cercles de connaisseurs et d’amateurs – comme l’on dit de bons vins ou de la bonne littérature. Et ce sont ces talents-là, dans le droit fil d’une chanson française poétique, littéraire, et intensément musicale surtout et novatrice, qui se font inviter à l’étranger, dans des festivals de par le monde : alors, que leur importe de ne pas passer en prime time à la télé ou sur les radios commerciales… Le monde entier est leur inspiration, et leur public aussi…

www.lojo.org

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s