MONGOLIE-FRANCE : HENRI TOURNIER & ÉPI, quand la flûte enchantée rencontre le chant mongol

HENRI TOURNIER & ÉPI (ENKHJARGAL DANDARVAANCHIG), Souffles des Steppes, Accords Croisés 

Le flûtiste Henri Tournier, amoureux de l’Asie, est parti cette fois-ci en Mongolie. Il invite ici la vedette mongole Épi (diminutif de son nom très long qui figure plus haut), qui nous livre des exemples de ces techniques vocales époustouflantes des Mongols, peuple nomade, et qui, ne pouvant transporter de lourds instruments au cours de leurs périples, ont transformé leur voix en un instrument aux sons littéralement in-ouïs, c’est-à-dire que l’on n’entend guère dans d’autres traditions culturelles. Parmi ces techniques, les « chants de gorge », appelés savamment « chants diphoniques », ou « khöömi » en langue mongole.

Thierry Gomar aux percussions, cloches et bols tibétains, et Johan Renard au violon, se joignent à ce voyage musical qui nous emmène très loin, là où les espaces sont immenses, et où les sons portent loin…

http://www.henritournier.fr 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s