MARSEILLE/ESPAGNE : LOUIS WINSBERG, Hommage à Paco de Lucia

louis-winsberg

LOUIS WINSBERG – « For Paco », Label Bleu (Amiens)

Restons à Marseille : nous avions déjà salué les deux précédents albums, parus en 2014 et 2011, du guitariste Louis Winsberg, qui a adopté Marseille pour mieux y vivre sa passion du flamenco et de ce qu’il nomme le « jazz méditerranéen ».
L’artiste pousse encore plus loin son exploration du flamenco qu’il adore, et, tout comme Simon Bolzinger qui se met au service des rythmes et percussions latino-américaines, Louis Winsberg met ici son talent de guitariste au service du chant et des musiques flamencos.

L’album s’ouvre par une mélodie toute orientale, mélopée cousine des mélopées coraniques, comme souvent dans le chant de cette Andalousie qui fut arabe longtemps. Mais ce chant que l’on croyait arabe se déploie bientôt en espagnol, « cante jondo » gitan cousin du chant oriental… Des percussions sourdes créent tout un univers dense et riche, duquel émerge la guitare de Louis Winsberg, lumineuse, claire et paisible, à l’image de son visage au regard clair et serein, dans l’une des photos du livret. Les cordes s’emballent, deviennent de plus en plus flamencas, rythmées par les « palmas », les frappes de mains… ça y est, on est entré dans la danse, on est entré dans la transe !

Louis Winsberg semble avoir un caractère joyeux : car il navigue loin d’un certain chant flamenco mélancolique ou désespéré, et fait voyager sa guitare vers les territoires légers et gais de la guitare manouche, comme dans « El Pescador », occasion pour l’artiste de prodigieuses improvisations jazz ! Et dans « Que mas », s’invite une flûte très jazz, mais qui pourrait être toute bédouine aussi, cependant que, dans plusieurs compositions, le chant flamenco inspiré de Sabrina Romero, José Montealegre, ou El Piculabe, nous ancrent définitivement en terre espagnole.

« Je dédie la musique de cet album à Paco de Lucia, qui a su ouvrir le monde du flamenco au jazz et à l’improvisation, et mener son art à un niveau de pureté et de puissance très rare. Durant toutes ces années, il a éclairé ma musique, moi qui viens du jazz et qui cherche ailleurs, quelque part vers « ma Méditerranée »… » :

Louis Winsberg a placé cet exergue dans son album. Nul doute que ces deux artistes – Paco nous a quittés en 2014 – font bel et bien partie de la même famille de musiciens libres et passionnés…

Les dates de la tournée en France de l’artiste sont sur son site.

www.louis-winsberg.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s