CHINE-GRÈCE-IRAN ETC. : ARIFA, dialogue entre instruments du monde entier

ArifaARIFA, «Voices from the East», Buda Musique

Voilà une belle rencontre entre des musiciens venus de Roumanie, de Grèce, de Chine, de Bulgarie d’Allemagne et d’Iran, qui font parler à leurs instruments traditionnels un langage très contemporain. Pari réussi du groupe Arifa, constitué d’Alex Simu aux clarinettes, Michalis Cholevas au tarhu, Franz von Chossy au piano et Sjahin During aux percussions, qui invitent pour ce disque trois instrumentistes de violons traditionnels, qui chantent ou parlent aussi, la Chinoise Xiaoxu Meng à l’erhu, la Bulgare Vanya Valkova  la gadulka et l’Iranienne Niusha Barimani au kamanche.

Et la bonne idée est de créer des parties parlées, et non seulement chantées, dans différentes langues : car entendre parler chinois sur des musiques inspirées des pays les plus divers, cela rappelle les poèmes que nos troubadours déclamaient, accompagnaient d’instruments, et la langue parlée est en elle-même, avec ses sonorités et ses rythmes, un langage musical, surtout si on ne la comprend pas et que l’on n’entend alors que des sons.

Des traditions musicales que l’on marie rarement ensemble, et qui prouve, si l’en était encore besoin, que la Tour de Babel, musicale, ne s’est jamais effondrée…

arifamusic.com

2 commentaires sur “CHINE-GRÈCE-IRAN ETC. : ARIFA, dialogue entre instruments du monde entier

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s