TUNISIE-FRANCE : SMADJ, quand le ‘oud aime le jazz et les musiques d’aujourd’hui

0-SMADJ

SMADJ, Spleen, Jazz Village/Harmonia Mundi

Nous avions été enthousiasmés par l’album «Pink Kong» du duo DuOud, formé par les deux ‘oudistes Smadj et Mehdi Haddab, lors de sa parution, en mars 2009. C’est sous le même label, Jazz Village chez Harmonia Mundi, toujours gage d’excellence, que paraît aujourd’hui un album de Smadj en solo.

Smadj – de son nom Jean-Pierre Smadja – est né en Tunisie, et vit en France depuis l’enfance. Formé d’abord à la guitare et au jazz, il ambitionne de «transporter le ‘oud au XXIème siècle», comme il le dit, et y réussit fort bien ! Passionné d’électronique – il a reçu aussi une formation d’ingénieur du son, et sur scène, manie aussi bien l’instrument à cordes que l’ordinateur – il nous offre ici son univers très particulier, qui mêle mélodies orientales, poésie française déclamée (Smadj a été enthousiasmé par un long séjour au Yémen, où poésie et ‘oud se marient encore comme aux temps de l’Arabie heureuse, dans des soirées improvisées entre amis), et recherches expérimentales les plus d’avant-garde pour la recherche de sons et d’effets toujours neufs : ainsi dans «Jalilbreak», c’est littéralement le vent que l’on croit entendre souffler…

Ce sont bien des notes de blues qui ouvrent, en cordes, «The B of the Desert», B bien évidemment pour blues… Mais ce sont des thèmes classiques du ‘oud arabe qui illustrent «The End», remis au goût contemporain grâce aux effets électroniques. Et c’est un thème très ancien, «Lamma bada» («Quand elle apparut») que Smadj reprend dans «Mwasha», car c’est un «Mouachahh», poème mis en musique, vieux de plusieurs siècles et toujours chanté à ce jour (comme le sont Mozart ou Bach en Occident), qu’il reprend ainsi, à la suite de tant d’autres, dont, pour les plus célèbres, Fayrouz ou Natacha Atlas…

Ecouter «Lammabada» par Natacha Atlas :

Pour se présenter, Smadj nous dit qu’il a joué aux côtés d’Erik Truffaz ou de Stefano di Battista. Aujourd’hui ce sont d’autres artistes célèbres qui jouent à ses côtés, comme, dans cet album, Ibrahim Maalouf ou Ballaké Cissoko, preuve que Smadj… fait désormais, à son tour, partie des «grands» !

http://www.smadjmusic.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s