ESPAGNE-GUINÉE : Buika, Le flamenco noir se balade à Cuba

BUIKA, «La noche mas larga», Warner Music

mk3_BUIKA250

Ernesto Lecuona (1895-1963) était un musicien cubain, formé au piano classique au Conservatoire national de Cuba, et qui deviendra célèbre internationalement, dans les années 30, avec son groupe les «Lecuona Cuban Boys» et les «tubes» de sa composition, tels que «Siboney», «Malaguena» ou «Dime adios», rythmes cubains joyeux de rumba ou chansons d’amour aux paroles tristes qui faisaient alors danser – ou pleurer – le monde entier, car le groupe se produisit et vendit ses 78 tours dans de nombreux pays, en Europe, Amérique, et même au Moyen-Orient – de vieux Alexandrins se souviennent encore de leur passage dans la ville égyptienne cosmopolite d’entre-les-deux-guerres…

L’Espagnole Buika reprend dans son dernier album l’un des titres-phares d’Ernesto Lecuona, «Siboney», devenu un classique dont vous reconnaîtrez la mélodie si vous l’écoutez. S’affranchissant du flamenco qui la fit connaître, Buika reprend dans ce dernier opus d’autres compositeurs ou interprètes qu’elle aime: Jacques Brel et son «Ne me quitte pas», que Buika chante en français comme l’avait fait avant elle une autre diva noire, Nina Simone; Billie Holiday et son «Don’t explain», et d’autres encore.

Ecouter l’original «Siboney» par les Lecuonan Cuban Boys, dans les années 30 :

Sur la pochette de l’album, Buika pose d’ailleurs, en noir et blanc, avec un look à la fois rétro et glamour, en clin d’oeil à la fois à Billie Holiday et à Ella Fitzegarld, qui a inspiré le titre, composé par Buika, qui ouvre l’album : «Sueno con Ella» («Je rêve avec Ella», jeu de mots en espagnol ou «Ella» veut dire «Elle»). Dans ses derniers disques, Buika s’était déjà envolée à Cuba pour enregistrer quelques titres, ou bien avait rendu hommage à des chanteuses célèbres du continent sud-américain, comme Chavela Vargas. L’Espagne et son flamenco, puis l’Amérique latine métissée de sang noir… : la prochaine étape de Buika devrait être son Afrique (presque) natale, elle qui est née dans une famille venant de Guinée Equatoriale. Car dans son premier titre, «Sueno con Ella», Buika, tout en chantant des paroles en espagnol de sa création, chante sur des rythmes totalement… ouest-africains !

www.conchabuikamusic.com

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s