FRANCE: IMAZ’ELIA chante toutes les musiques du monde: un nouveau groupe à découvrir!

IMAZ’ELIA, Myrmika Fabuletti (Playasound/Distrib. Harmonia Mundi) 

Voilà un jeune groupe formidable, qui fait très fort pour son premier album! Imaz’Elia (pour “Image il y a”) est une formation créée en 2008 par l’auteur-compositeur Laetitia David, qui chante ses poèmes en serbe, espagnol, yiddish, français, ou en “langue imaginaire à consonnance slave” (!!!), accompagnée de musiciens aussi fondus qu’elle de voyages et de musiques tsiganes, gitanes, orientales et voyageuses: nous avons nommé les très inspirés Julien Cretin à l’accordéon chromatique, Aurélien Le Bihan au bouzouki, saz, guitare et mandoline; et Raphaël Bayle aux percussions diverses.

Cela fait deux ans qu’Imaz’Elia sillonne la France, de concert en festival, et voilà enfin leur premier album, jubilatoire. On vous raconte l’histoire: Laetitia David, à 19 ans, dans sa Camargue, découvre un jour le chant tsigane, et tombe sous le choc en entendant le groupe hongrois Ando Drom et la chanteuse Monika Miczura.

Suivront des années de voyages, en Europe de l’Est, Andalousie, Afrique du Nord, de stages de chants dans divers pays pour s’imprégner de différentes techniques vocales (les stages de chant en France la déçoivent: “trop cérébral”), et des années d’écoute des grandes voix qui l’inspirent: la Macédonienne Esma Redzepova; l’Espagnole Estrella Morente la Mexicaine Lila Downs; la Mexico-Américaine Lhasa; la Péruvienne Yma Sumac; Fairouz; …

En 2008 Laetitia rassemble quelques musiciens et commence à monter sur scène, en chantant ses poèmes qu’elle met en musique, arrangés par ses compères. Et le résultat est totalement étonnant, totalement décoiffant, et totalement génial: “Shaï baling”, le titre qui ouvre le cd, est une chanson tsigane endiablée, chantée en serbe; “Cesaria”, une rumba catalane, chantée en espagnol; “Labidi talike”, une reprise en arabe et en espagnol de Asmahane; “Djinn song” est chanté en français, mais en déformant tellement la diction et les accents toniques – comme on le fait souvent quand on parle une langue étrangère – que la langue devient méconnaissable (ex: “surlesablaaaaaaaa-rid” pour “sur le sable aride”). “Rock n’Roll guillemette” est chanté “en langue imaginaire à consonance slave”, sur un rythme médiéval; “Ciganolito”, en serbe, développe un sirtaki…

Nous avons adoré: l’incroyable inventivité musicale de Imaz’Elia; leur audace; les textes des poèmes de Laetitia David; l’énergie du groupe; leur sens musical; bref: tout! Pour les écouter: allez sur leur myspace.

www.myspace.com/imazeliawww.playasound.com

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s